Toopi Organics dévoile les performances de son premier biostimulant à base d’urine humaine 🌾

Toopi Organics - Logo

Toopi Organics dévoile les performances de son premier biostimulant à base d’urine humaine 🌾

Essai Bordeaux Sciences Agro sur maïs en conditions contrôlées 🌽

Substrat : fibre de coco
Durée : de 0 à 4 semaines
Semences avec traitement phytosanitaire
Critères évalués : biomasse racinaire, biomasse aérienne et biomasse totale

Conclusion : Le premier produit Toopi Organics est meilleur qu’un engrais minéral, entre +60% et +110% (50ml/L) de biomasse en plus.

 

 

Essai Chambre d’Agriculture sur vigne en conditions contrôlées 🍇

Substrat : compost
Durée : de 0 à 4 semaines
Pieds en complantation
Critères évalués : hauteur du feuillage, biomasse aérienne, longueur racinaire.

Conclusion : On observe une nette augmentation du poids de feuilles +40% (50ml/L) et une meilleure résistance à la sécheresse +22%.

 

 

Témoignage  

Lionel Jordan-Meille
Enseignant-chercheur en agronomie / nutrition des plantes à Bordeaux Sciences Agro

« Nous avons testé le produit de la société Toopi sur des cultures légumières, en serre, pendant quelques semaines. Les plantes poussaient sur un milieu nutritif extrêmement pauvre (fibre de coco). Autant dire que la nourriture n’était vraiment pas abondante. Dans ces conditions, j’imaginais assez mal le développement des plantes, même alimentées avec le produit Toopi, qui n’apporte qu’une faible quantité de minéraux (l’équivalent d’un volume de 5 litres d’urine par hectare). Pourtant, visuellement, les résultats ont été très frappants, avec net avantage aux doses « fortes » du produit, meilleurs même qu’avec l’engrais soluble de référence.

Ces résultats inattendus nous poussent maintenant à rechercher les causes de cette différentiation (quels effets des bactéries sur la stimulation de la croissance ?  Ont-elles participé à de le fixation libre d’azote ? Quelle a été la contribution des minéraux de l’urine à la croissance observée ? etc. …) ? Il faut bien sûr se replacer dans les conditions de l’expérimentation, en conditions contrôlées et seulement sur quelques semaines. Mais quand on sait l’importance des conditions de croissance en phase juvénile sur les composantes du rendement, on ne peut que porter une forte attention à ces résultats. »